Eyguières, en Provence

Vous entrez dans une librairie... une vraie librairie où les publications les plus récentes s'étalent devant  vous.

Puis le monde des livres rejoint celui de l'art et vous découvrez une sculpture de Christine et 6 de ses tableaux. Vous suivez rapidement l'exposition (puisque vous allez y revenir) et vous débouchez au salon de thé où toute la décoration est réalisée à partir de livres anciens.

Vous comprenez que vous venez de pénétrer dans un temple dédié au plaisir de la culture et vous sentez, à l'intuition, que ce lieu offre son âme à chaque visiteur.

Et si vous connaissez déjà l'oeuvre de Christine, vous savez qu'elle y sera à sa juste place.

En parfaite harmonie.

Le charme du lieu tient à son architecture (voûtes, croisées de voûtes, poutres, escaliers, enchaînement des salles...),

à la blancheur de ses murs,

à ses éclairages très professionnels,

aux petits coins imaginés par Floriane.

Certainement aussi à la chaleur des sourires qui vous accueillent.

Apprécions un zeste de pédagogie.

 

Sous le verre d'une petite table, vous découvrez des recherches de Christine concernant ses applications de dentelles.

Juste au-dessus, vous admirez les deux tableaux les plus représentatifs de cette technique.

 

Deux pages de l'agenda 1994 illustrent, ou expliquent, le "Carré Montval" réalisé cette nuit-là.

Pénétrons maintenant dans

 "La Crypte".

Le royaume magique du bleu nuit

découpe les formes des sculptures,

transcende les couleurs,

vous transporte dans un ailleurs onirique .

Vous entrez, plus profondémet, en délicatesse, dans

"Le monde de Christine"

Pour le plaisir ...

Voici quelques photos prises par des amis

A l'étage, s'ébattent les danseurs, en toute liberté.

Croquis réalisés par Christine,

à 20 ans,

après qu'elle ait dû abandonner la danse

 

Alors, vous refaites un tour, vous vous attardez sur telle ou telle merveille, vous découvrez d'autres formes et d'autres personnages, vous entrez dans le rêve de Christine, vous succombez à l'emprise d'une grande émotion.

Que c'est beau !

"Une peinture qui apaise et qui console".

 

Un grand merci à toutes les personnes qui ont contribué à la réalisation de cette exposition et à sa réussite ainsi qu'à celles qui se sont déplacées, parfois de loin (Côme en Italie, Paris, Thionville, Aix, Toulon...), parfois de plus près (Maillane, Eyguières, Lançon...).

Je suis touchée par l'hommage rendu à Christine et à son oeuvre.

Il est certain que je retournerai à Eyguières pour le plaisir de  revoir mes nouveaux amis. 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Marie Claude Busso